Get Adobe Flash player
Accueil / Le transport maritime / Organisation d'un terminal

Organisation d'un terminal


Le parcours d’un produit chimique depuis son lieu de production jusqu’à sa destination finale passe par des terminaux portuaires où il est entreposé, conditionné et chargé à bord des navires.

Un terminal portuaire* est organisé en plusieurs zones bien distinctes dédiées chacune à la manutention et à l’entreposage d’un type particulier de cargaison. La taille et la spécialisation du port déterminent la présence et l’étendue de ces différentes zones.

Zone des gaz liquéfiés

Transporter un produit chimique sous forme gazeuse n’est pas économiquement rentable car son volume est beaucoup trop important. Pour remédier à cela, les gaz sont donc liquéfiés soit à très basse température, soit sous pression, en fonction de leur température critique*.

Poste de chargement pour le gaz naturel liquéfié
Poste de chargement pour le gaz naturel liquéfié

Les gaz réfrigérés sont principalement : le gaz de pétrole liquéfié ou GPL (à –45°C), l’éthylène (à –104°C) et le gaz naturel liquéfié ou GNL (à –162°C). Les gaz pressurisés sont notamment : le butane* (à 5 bars*), l’ammoniac* (à 16 bars) et le propane* (à 18 bars).

Certains terminaux portuaires sont ainsi équipés d’usines de liquéfaction* où les produits à l’état gazeux sont transformés à l’état liquide puis transportés par canalisation calorifugée* vers des réservoirs d’entreposage. Les gaz liquéfiés sont acheminés vers le poste de chargement grâce à des canalisations fixées à terre. Des bras flexibles ou articulés permettent leur raccordement aux orifices de chargement/déchargement des navires.

Zone des vracs liquides

La plupart des cargaisons de ce type sont liquides à température ambiante (acides*, alcools…). Leur entreposage et leur chargement sont réalisés exactement de la même manière que pour les gaz liquéfiés. Cependant, certaines substances, comme l’huile de palme* ou le soufre*, sont solides à température ambiante et doivent être chauffées afin d’être manipulables.

Zone des vracs solides

Les vracs solides sont entreposés soit en plein air (charbon*, minerai de fer), soit dans des hangars ou des silos s’il s’agit de marchandises putrescibles* (céréales). L’acheminement vers le poste de chargement puis vers les cales* du navire se fait au moyen de convoyeurs. Le déchargement est réalisé à l’aide de bennes preneuses de grande capacité (appelées « crapauds »), d’élévateurs verticaux ou de dispositifs d’aspiration fixés sur des grues.

Poste de chargement de vrac solide (minerai)
Poste de chargement de vrac solide (minerai)

Zone des conteneurs

Les conteneurs* sont chargés à bord des navires et déchargés grâce à des portiques spécialisés qui saisissent rapidement et précisément la cargaison. Un poste équipé de quatre portiques peut ainsi manipuler près de cinq millions de tonnes de marchandises par an.

Poste de chargement de conteneurs
Poste de chargement de conteneurs